Transport aérien/ L’Anacm, une machine à broyer les compagnies comoriennes ?

Par Faïssoili Abdou

Au bout du rouleau. Décidément le ciel de l’océan indien n’est pas clément envers les petites compagnies aériennes comoriennes. En annonçant, début  décembre 2016, l’ouverture de nouvelles lignes dans les îles du Sud-ouest  de l’Océan indien (Madagascar, La Réunion et Maurice), Saiffoudine Inzoudine,  le PDG d’Int ‘Air îles espérait ainsi donner un nouvel essor à sa petite compagnie. Pourtant, quelques jours après cette annonce, Int’Air îles allait affronter la résistance de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) française qui ne voulait pas accorder les autorisations commerciales à la petite compagnie qui souhaitait avec son A320 desservir Mayotte, Moroni et Pierrefonds (au sud de la Réunion). Une première anicroche qui a duré de longues semaines tenant en haleine les responsables la compagnie qui dessert en même temps la Tanzanie et Dubaï.

En arrivant, finalement, à obtenir  l’autorisation  de la DGAC, Int’Air îles croyait  que le ciel de la zone était dégagé pour ses activités. Mais, le répit ne sera que de courte durée. En effet, les chausse-trappes et autres coups bas ne manquent pas dans ce secteur où les compagnies aériennes se livrent à une concurrence féroce. Et parfois, ces coups viennent du côté  où l’on s’y attendait le moins.  Ainsi, la note publiée ce 14 juillet par l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacm) des Comores interdisant « les avions de type monomoteur classé transport public de voler la nuit (coucher du soleil+15 minutes) » ou encore l’interdiction des vols direct Hahaya -Ouani pour les mêmes types d’avions est vécu comme une mesure visant directement  Int’Air îles qui utilise ce type d’avions pour ses liaisons entre les îles. Une volonté manifeste de mettre la compagnie en difficulté.

L’autre obstacle imposé, par cette note de l’Anacm c’est l’exigence faite aux avions de type monomoteur desservant la ligne Hahaya-Ouani de  « désormais  longer l’île jusqu’au sud de la Grande-Comore, se diriger vers l’île de Mohéli, 10 Nautiques à travers l’île et c’est seulement après un contact radio qu’ils pourront router vers l’île de la Sellette et enfin l’aéroport de Ouani ». Et vice et versa. Un parcours qui risque de prolonger les heures de vols pour ce trajet avec tous les désagréments ce que cela suppose en termes notamment de consommation de Kérosène et le risque que cela se répercute directement sur le prix des billets d’avion. « Les vols entre Moroni et Anjouan seront plus long que d’habitude. Près d’1h de vol au lieu de 35 min », expliquent les spécialistes.

Mais avant cette mesure qui a tous les traits d’un gros coup de  bâton que l’ANACM veut mettre dans les roues d’Int’Air îles, les responsables de la compagnie en ont vu de toutes les couleurs. Les difficultés s’amoncellent depuis quelques mois déjà pour la petite compagnie privée. De la suspension des vols par Madagascar, pour des prétextes fallacieux, aux mesures imposées uniquement  à la compagnie par l’Anacm pour ses vols vers la Grande île comme la fouille des passagers et des bagages au pied de l’avion, les embûches ne manquent pas. L’aviation civile malgache semble vouloir pousser Int’Air iles  à ses derniers retranchements et cela avec l’œil complice de l’Anacm qui, visiblement, s’intéresse peu du sort de cette compagnie privée comorienne.

Quand on se rappelle que la compagnie aérienne AB aviation a perdu ses ailes dans le long bras de fer qui l’opposait à l’Anacm en  voyant  ses appareils cloués au sol et sa licence d’exploitation retiré sans que les autorités comoriennes puissent faire quoi que ce soit, on est en droit de se demander si le même sort n’est pas réservé à  la compagnie Int’Air îles. Auquel cas, l’engagement des autorités comoriennes pour l’Emergence à l’horizon 2030 ne paraitra qu’une simple chanson juste imaginée pour amuser la galerie. L’émergence ne se décrète pas, ne s’achète pas. Elle est stimulée, encadrée et soutenue…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s