Le 42 ème anniversaire de l’indépendance vue par la slameuse ZamZam Elhad

Cette semaine, la talentueuse Slameuse, ZamZam Elhad a accepté d’égayer votre blog ainsi que le journal Comores Essentiel de sa  superbe plume. D’un ton alerte et critique, elle pose un regard vif et acéré sur ce qu’est devenu notre pays 42 ans après son indépendance acquise en  1975. Dans ce merveilleux Salam en Shi N’gazidja,ZamZam Elhad dit clairement qu’en ce 42 eme anniversaire de l’indépendance, elle n’a pas « la tête à faire la fête ». Entre la fierté et la joie qui a suivi la proclamation de ce Uhuru tant rêvé par les Comoriens et ce que les autorités successives depuis 1975 ont fait du pays, il y a un grand  fossé. Et ce fossé là, n’enchante pas grand monde. Beaucoup de nos concitoyens vont jusqu’à regretter  cette indépendance.  Sans être de ceux là, ZamZam Elhad, n’a pas « la tête à faire la fête ».  Et elle le dit. « Leo ntsi wa sakara/ Leo ntsi wau djicererea/ Dje ulozo ye mwana he anda= littéralement : Aujourd’hui, je n’ai pas la tête à faire la fête/ Aujourd’hui, je n’ai pas le sourire/ Comme celle qui célèbre le grand mariage de sa fille », déclame la jeune Slameuse. Comment serait-elle joyeuse quand elle constate combien les jeunes sont malmenés par les autorités et les pouvoirs publics ?

Alors que certains ont perdu leur travail suite à des licenciements massifs, d’autres ne vont pas à l’école à cause des grèves incessantes dans l’éducation nationale. Les forces de l’ordre ne se gênent pas de tirer sur les jeunes lycéens qui revendiquent pacifiquement leurs droits et des petites enfants, comme ce fut le cas de Zoubeda, il y a 5 jours, meurent dans nos viles et villages faute de soins. Tout cela dans l’indifférence générale. Et, s’il y a quelque chose qui chagrine beaucoup notre jeune Slameuse, c’est la fatalité de son peuple. Ce peuple qui subit sans broncher. Le Comorien  ne râle pas, ne proteste pas, il subit. Comme tétanisé, il se réfugie dans la fatalité. « Sha pvanu nge mtrwana/ Ngutso ruwa no hamba ziwumbwa/ Ngutso dza no hamba/ Ngwadjo nilipva pvo bangweni kiyama= Mais là, il est comme un esclave/ il se tait en disant que c’est le destin/ il se tait en disant/ ils vont me le payer le jour du jugement dernier »…

 

Hitswa

Hitswa shi djaya madjongoma

Na ma firida

Ankili yirendreha  ya gondzi

Tsi fikira za udjushiliya ye malalo

Kodjo hamba yodunga ndziya

Yaudjuwa urema kotsi

Fikira za mswalata

Fikira za udjandji

Fikira za ubaghili

Ndeza tso djaliliya

Matso yabaziha

Marongo yafubiya

Itso za udjihupviya

Pvo mapvosho yalo hama yafuha

Katsu ziwona

Mashishio yadjaya trende

Ko za haki ziyishiyao

Eka tsi wushonga neza riba

Hanywa yidjaya

Kahutsi eka tsi marapviha

 

Maravu ngaya yishiyao baya

Yazimbi no zimba

Ha mbeye yahanculiwao

Utungu nguono

Sha pvanu ye hama nge dja bafuta

Ngutso holelwa nkudi naye yeruwa

Mbuwa ngu wolo habuhuo

Mavushe mayi  yamheleyao

Sha pvanu nge hama mtrwana

Ngutso ruwa no hamba zinu ziwumbwa

Ngutso daza no hamba

Ngwadjo nilipva pvo bangweni kiyama

 

Uhuru ?

Leo ntsi wa sakara

Leo ntsi wau djicererea

Dje ulozo ye mwana he anda

Leo ngami wazililo

Leo ngami wayi idumbio

Leo ngami wa ncemeza

Pvo maravu na mbuwa

Watso ulamha

Wafunga fundo

Wona nkarada na mhono

Madjongoma na marongo wayatoowa

Ntrende na marapviha wazitra

Uhuru ?

Leo ntsi wa udjidjipvilia

Pvo dja zoubeida walawao

Pvo dja assad ibrahim wawulwawao

Pvo dja zainaba msomo wapuziwao

Pvo dja mhoma hazi wapvohwao

Pvo dja mi tanbu nizo nao

Leo ntsi wa Uhuru

Leo tsi hundrwa

ZamZam Elhad, Slameuse (dernier livre publié : Tsandza, Halima Mohamed, éditions Coelacanthe 2016), un autre livre de la slameuse est dans les tuyaux et sortira l’année prochaine. Elle a également pleins d’autres projets.

 

Publicités

Une réflexion sur “Le 42 ème anniversaire de l’indépendance vue par la slameuse ZamZam Elhad

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s