Coopération régionale/Boléro nommé secrétaire général de la Coi et …chahuté

Par Faïssoili Abdou (avec Réunion 1ère et radio Freedom)

de gauche à droite Jean Claude de l'Estrac, Abdoulkarim Mohamed et Hamada Madi dit Boléro

de gauche à droite Jean Claude de l’Estrac, Abdoulkarim Mohamed et Hamada Madi dit Boléro

Nommé secrétaire général de la commission de l’océan indien(Coi) pour un mandat de quatre ans qui débutera au mois de juillet prochain, Bolero a été hué par des membres de la diaspora comorienne vivant sur l’île de La Réunion qui l’accusent d’être à l’origine des fraudes électorales dans l’archipel des Comores. 

Le ci-précédent directeur de cabinet du chef de l’Etat comorien Ikililou Dhoinine, Boléro a été désigné secrétaire général de la Coi à l’issue de la 31ème session ordinaire de cette organisation régionale qui s’est tenue ce 26 février à Saint-Denis de la Réunion. Ainsi, il succédera au mois de juillet prochain le Mauricien Jean Claude de l’Estrac qui occupe le poste depuis 2012.  « Bientôt, le flambeau reviendra à un ressortissant comorien. Nous en sommes honorés et ravis. J’espère qu’il bénéficiera de la compréhension et de l’accompagnement de tous », avait déclaré un peu plutôt dans son discours d’ouverture le ministre comorien des relations extérieures, Abdoulkarim Mohamed. Après Caambi El-Yachourtui, Hamada Madi Boléro devient ainsi la deuxième personnalité comorienne à accéder au poste de secrétaire général de la Coi, une organisation qui s’est donné comme mission d’être « le vecteur privilégié de construction et de développement solidaire de l’espace indocéanique ».

« Les points saillants et stratégiques de notre coopération restent la connectivité, la sécurité alimentaire et maritime et les questions environnementales de nos territoires et de notre sous-région », a rappelé le ministre Abdoulkarim formulant le vœu que « ces projets  se renforcent et se dynamisent pour donner plus de lisibilité et de visibilité qui permettront à nos populations de mieux apprécier le travail de la COI ». Pour rappel, la Commission de l’océan indien qui regroupe l’Union des Comores, La France (Réunion), Madagascar, Maurice et les Seychelles représente 26 millions d’habitants sur 595000 km2 de terres immergées.

La présidence de l’organisation est annuelle et tournante par ordre alphabétique. Ce 26 février, la ministre des Affaires étrangères malgache, Béatrice Attalah a ainsi passé le flambeau de la présidence de la COI à André Vallini, secrétaire d’Etat français auprès du ministère des Affaires étrangères et du développement international chargé du Développement et de la francophonie.

Les élections aux Comores invités surprise de la rencontre…

Une poignée de Comoriens vivant sur l’île de la Réunion a manifesté ce vendredi devant l’hôtel Mercure Creolia à Saint-Denis pour « dénoncer les conditions du déroulement des élections aux Comores », ont rapporté les médias réunionnais. « Boléro demande à être secrétaire général de la COI et c’est lui qui a organisé la fraude électorale aux Comores », a accusé, au micro de la radio Freedom, un manifestant se présentant comme étant membre d’une association de Comoriens de la Réunion. « Nous manifestons contre Mr Boléro et le ministre des affaires étrangères qui sont là », a-t-il ajouté. « Le secrétariat général de la Coi va revenir aux Comores pendant 4 ans. Et donc, ce monsieur qui est à l’origine de la fraude électorale, il est là. C’est une honte déjà pour les personnes qui sont entrain de discuter avec lui autour d’une table », a renchérit une manifestante n’hésitant pas à qualifier Bolero de « voyou en costume ». Et une autre de lancer « on est contre la fraude électorale ». Le ministre des relations extérieures, Abdoulkarim Mohamed interrogé par un journaliste de Réunion 1ère sur ces soupçons de fraudes électorales a tout simplement répondu que « tout le monde est convenu qu’il n’y a pas eu des problèmes dans le déroulement des élections. Ce n’est pas le gouvernement qui gère les élections. Nous allons accepter tout ce que va dire le juge constitutionnel ».

« L’Union des Comores proteste avec fermeté contre l’agression de son intégrité territoriale »

Le 23 février dernier, lors du Comité des Officiers permanents de Liaison, l’Ambassadeur Hodhoaer Inzouddine, officier permanent de liaison auprès de la Coi est revenu sur un incident qui avait apparu dans le rapport annuel de 2014 de la Coi. Une carte présentait les Comores avec trois îles seulement excluant l’île comorienne de Mayotte. « l’Union des Comores voudrait encore aujourd’hui, protester avec la plus grande fermeté contre l’agression de son intégrité territoriale. Le Secrétariat Général de la COI, conformément aux délibérations du Conseil des Ministres de la COI de 2007, est tenu de respecter la souveraineté de ses Etats membres, d’éviter de prendre parti pour un pays membre au détriment des autres Etats », a déclaré Hodhoaer Inzouddine à ses pairs de la région.

Le diplomate  a rappelé que le secrétariat de la Coi doit « toujours veiller au strict respect de l’esprit du préambule de l’Accord général de coopération entre les Etats membres de la COI, au droit international et aux résolutions des Organisations internationales, et surtout au principe universel de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation ».

L’officier permanent de liaison auprès de la Coi a ensuite indiqué que « la partie comorienne réitère formellement la nécessité pour les années à venir, de faire circuler la maquette du rapport de la COI à tous les Etats membres avant toute publication éventuelle. Cette « erreur » pourtant répétitive pourrait mener notre Organisation vers une situation que nous devons tous éviter. L’Union des Comores n’entend pas en démordre sur cette question qui est un principe cardinal de sa diplomatie ». Espérons que ce message sera entendu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s