Le jour où j’ai cru avoir découvert une « rue d’Anjouan » en France

Selon, Google il existerait une « Rue du Pont d’Anjouan » en France. Si, si, je vous le jure !! Le moteur de recherche, la situe même à Etampes (91150) une commune française situé à 55 kilomètres au sud-Ouest de Paris. Google me l’avait fait croire et vous ne pouvez imaginer mon excitation de découvrir que mon île natale à 10 000 lieues de l’Hexagone avait donné son nom à une rue dans une ville royale de cet immense pays qu’est la France, par ailleurs ancienne colonisatrice de nos îles de la lune. Après tout, j’ai vu une « rue du Dahomey », ancien nom de l’actuel Benin (ex- colonie française), dans le 11ème arrondissement de Paris. Et puis, dans mon pays, précisément dans la capitale, Moroni, il existe une « Place de France », un « Boulevard de Strasbourg » pour ne citer que ceux-là… Alors, je me suis dit pourquoi pas ! Anjouan (Ndzouani), prénommée aussi la perle des Comores, ou une toute autre des 4 îles de mon archipel pourrait donner son nom à une rue, une place, un musée…en France. Ça serait un énorme honneur pour l’archipel de l’Océan indien.

Alors piqué par ma curiosité, je décroche le téléphone et appelle la Mairie d’Etampes pour en savoir un peu plus sur les raisons qui ont poussé la ville à baptiser une de ses rues « Rue du Pont-d’Anjouan ». L’employée municipale qui était au bout du fil ce jour là, se lance dans les archives à la recherche d’une information qui pourrait satisfaire ma curiosité. Elle revient vers moi deux jours plus-tard avec une page d’un livre qui répertorie les « rues d’Etampes et ses monuments » qu’elle a eu la gentillesse de me l’envoyer par la poste. Et ma première grande surprise fut de découvrir que l’orthographe du nom de la rue marquée sur Google est différente de celui mentionnée dans le livre. On y parle de « Danjouan » en un seul mot et sans l’apostrophe ajoutée par une main de l’un des rédacteurs du moteur de recherche de l’entreprise Googleplex basée à Mountan View en Californie.

Une apostrophe change tout et ma joie des premières heures s’est subitement évaporée. J’apprends aussi l’origine du nom de la « Rue du Pont-Danjouan » et non de la « Rue du Pont-d’Anjouan » comme transcrit par Google et qui m’avait procuré mes quelques heures d’exultation et de fierté. La « Rue du Pont-Danjouan tire son nom de la famille des Danjouan dont l’hôtel allait de cette rue à celle de la Juiverie. Parmi les membres de cette famille, on distinguait surtout : Pierre Hémard de Danjouan, dont la femme, Marie Bredet, ainsi qu’on le verra plus tard, a été marraine en 1718 de la grosse cloche Notre-Dame, et Claude-Charles Hémard de Danjouan, célèbre littérateur étampois du XVIII è siècle ». Et là, je ne trouve plus trace de mon île…

Alors, au nom des liens historiques qui lient mon archipel à la France, y aura-t-il un jour, une municipalité française qui accepterait de baptiser une rue, une place, un arrêt de bus ou de métro du nom de l’une de mes îles ou même de mon pays, les Comores ? Je tiens à vous rappeler au risque de me répéter que nous avons une « Place de France » et un « Boulevard de Strasbourg » aux Comores. Si cela pouvait arriver un jour, il équivaudrait à nous rendre la pareille…

Faïssoili Abdou

Publicités

4 réflexions sur “Le jour où j’ai cru avoir découvert une « rue d’Anjouan » en France

  1. Bonjour.
    une « rue d’Anjouan » en France par Faissoili Abdou:
    Concernant des « noms » notre pays en France.
    On peut noter la Résidence « Les Comores » à Montpellier. Je suis même passé à côté, il y a 1 vingtaine d’années. Selon les dires, Montpellier serait une ville dont seraient originaires plusieurs familles des Colons installés aux Comores depuis des temps. Ce serait 1 Résidence des nostalgiques.

    Il faut se rappeler, le tombeau de la dernière reine de Mohéli, Ursule Salima Mchamba décédée à 90 ans, le 9 Août 1964 dans le village de Pesmes en Haute-Saône. Au sein de la Bourgeoisie de Bourgogne, cette femme avec ses origines comorienne y contribua à son épanouissement.

    L’aveuglement et le peu d’intérêt de nos gouvernants pour l’Histoire et donc pour l’avenir de notre pays, n’a pas permis de mettre en évidence ce personnage, son histoire et au-delà l’Histoire de la colonisation jusqu’à l’actualité sur la présence française à Maoré. A quand des voyages, des pèlerinages, des conférences, etc… auront lieu régulièrement entre les autorités comoriennes et françaises, les historiens, les scolaires comorienne, etc? C’est une illustration encore vivace de l’Histoire entre la France et les Comores. Les Comores et Pesmes sont concrètement liées par l’Histoire et notre pays devrait être mentionné et cité.

    Dans le même état d’esprit, on peut citer la Place, de jeune rappeur, « Ibrahim Ali » à Marseille. C’est un rond point. L’assassinat de ce jeune, le 21 février 1995 à 17 ans, est un lourd tribu que la Communauté comorienne aussi a payé dans l’Histoire illustrant le caractère raciste et criminel du Front national. Malgré toutes les tentatives de « Diabolisation », ce crime est toujours là. Où sont les Autorités comoriennes pour faire inscrire ce crime dans l’Histoire?
    Certes, un début de reconnaissance des soldats comoriens a prévalu lors de la cérémonie du Débarquement mais rien n’est à la hauteur des évènements et de l’Histoire.

    A quand la véracité de l’Histoire entre les Comores et la France et la reconnaissance de cette véracité notamment les mémorielles et hommages. D’où des noms illustrant?

    Juste pour élargir la question de « la rue Danjouan » de Faissoili. C’est un sujet et un questionnement très sérieux.

    Mes salams les meilleurs.
    Ben Hamidi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s