Fatima Mze Said, présidente d’Echange Comores France : « L’Ortc malgré nos appels ne débloque toujours pas la situation »

Fatima Mze Saïd, La présidente de l'association Echange Comores France

Fatima Mze Saïd, La présidente de l’association Echange Comores France

A bout de patience…Cela fait près de neuf mois que le différend opposant l’association Echange Comores France présidée par Fatima Mze Said et l’Ortc a été déclenchée. Les mois passent et aucune solution ne pointe à l’horizon. C’est donc une femme inquiète quant à l’issue de cette affaire qui ne devrait pas en être une, qui s’est confiée à Comoressentiel pour réclamer encore une fois le règlement de ce différend dans les plus brefs délais.

 Il y a quelques mois  vous avez dévoilé dans la presse et sur les blogs un différend entre votre association Echange Comores France et l’office de radio et télévision des Comores (Ortc). Quel est l’origine de cette mésentente?

L’Origine de ce différend : c’est le non respect du protocole signé en juin 2013 entre la maison de la radio et les antennes Ortc France qui stipulait que l’Ortc devait nous verser 500 euros chaque mois pour participer au fonctionnement des antennes (en l’occurrence les loyers des locaux) implantées dans différentes villes françaises.  Le 30 juin 2013 nous avons signé un protocole d’accord entre l’Ortc et quatre structures associative qui devraient représenter l’Ortc à Paris,  Lyon, Marseille et Nice et l’Ortc s’est engagé à nous verser chaque mois 500 euros pour participer à la location d’un local pour chaque antenne or depuis juin 2014 cet accord n’est plus respecté. On ne nous verse plus les 500 euros ce qui nous a conduit à devoir au jour d’aujourd’hui la somme de 5375 euro à la propriétaire du local pour ce qui est de Lyon.

Quelles sont les démarches que vous avez entreprises auprès de votre partenaire pour recouvrer cette somme ?

Nous avons envoyé plein de courriers par mail et par courriers classiques en recommandé avec accusé de réception mais aussi par des appels téléphoniques mais aucun retour de la part de la nouvelle direction.

Et où en est-on maintenant ?

Nous sommes toujours au point mort le directeur de l’Ortc malgré nos appels ne débloque toujours pas la situation et les loyers s’accumulent et les frais d’huissier aussi.

Qu’est ce que vous envisagez de faire ?

Nous avons appris qu’il va venir en France prochainement car maintenant qu’il a fait son grand mariage, il peut aller partout (ce sont ses dires) et bien nous l’attendons ici sur notre terrain car ici c’est un pays de droit et je connais mes droits. Chacun de nous connait ses droits.

Cela veut dire que vous envisagez de porter plainte ?
Si on doit en arriver là oui je le ferai.

Propos recueillis par Faîssoili Abdou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s