Tarif au service de réanimation de l’hôpital El-Maarouf / Le président de la FCC interpelle les autorités

Centre hospitalier national El-Maarouf de Moroni

Centre hospitalier national El-Maarouf de Moroni

Le nouveau tarif  appliqué au service de réanimation du Centre hospitalier national El-Maarouf  est « une porte fermée aux soins de réanimation pour 99% des Comoriens gagnant normalement leur vie ». C’est ce qu’a indiqué le président de la fédération comorienne des consommateurs (FCC), Saïd Abdallah Mchangama, dans une lettre adressée au Vice-président en charge de la santé de l’Union des Comores.  « La FCC est saisie par des familles, des patients, des médecins et des membres du personnel soignant concernant le tarif journalier du nouveau service de réanimation, appliqué au patient. A 86200 KMF (environ 180 euros), par jour ce tarif est une porte fermée aux soins de réanimation pour 99% des Comoriens gagnant normalement leur vie.  L’admission en réa est presque  toujours un cas d’urgence, qui ne laisse pas  aux patients  le temps de faire appel à l’assistance des familles et amis », a-t-il exposé au Vice président Fouad Mohadji. « Nous vous prions d’inviter d’urgence les acteurs du système de santé à débattre et parvenir au plus vite à une solution qui permette d’admettre les malades nécessitant les services de réanimation, indépendamment de leur pouvoir d’achat et de leur notoriété », poursuit Said Abdallah Mchangama. Car, ajoute-il, « la population ne peut pas s’accommoder d’un service de réanimation qui de fait sera réservé à des personnalités publiques et privées, à de grands notables qui pour la plupart ne paient rien. C’est le citoyen lambda qui paie. Les créances de l’hôpital l’attestent ».

Et le président de la FCC de souligner : « Quand bien même le tarif correspondrait, au franc près, au coût de revient de la journée, services, soins et médicaments compris comme l’affirme l’hôpital, nulle part au monde, même dans les pays riches, le patient-citoyen ne paie le coût de revient de son séjour dans un service de réanimation. L’état et les systèmes d’assurance sociale et privée, les organisations de  solidarité professionnelle comme les mutuelles, mettent en place les mécanismes permettant d’accueillir la population à un coût raisonnable dans un hôpital public ».

La Fédération comorienne des consommateurs est lancée en 2011 pour prendre  la relève de l’association comorienne des consommateurs  crée en 1997. Elle a des antennes dans les différentes régions de l’archipel des Comores et dans certains pays où vivent des membres de la communauté comorienne comme en France et au Sénégal. La nouvelle structure s’est très  rapidement distinguée par le dynamisme de ses membres et s’impose au niveau national comme l’interface entre les consommateurs et les institutions publiques et privés.

FAISSOILI ABDOU

Publicités

Une réflexion sur “Tarif au service de réanimation de l’hôpital El-Maarouf / Le président de la FCC interpelle les autorités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s