Halidi Allaoui, part à la reconquête de ses lunes

 Couverture 1Couverture 2

Il s’est dévoilé par la publication de son premier recueil de poèmes, « Cris d’ici et d’ailleurs », édité en 2008 aux éditions Komedit. Six années plus tard, Halidi Allaoui, nous revient avec un nouveau livre intitulé « A la reconquête de mes lunes », un recueil de poèmes tout à fait merveilleux qui vient de paraitre aux éditions Cœlacanthe.  Préfacé par l’écrivain et poète Aboubacar Saïd Salim, ce petit recueil composé de 16 poèmes étalés sur 76 pages reflète parfaitement le talent de ce juriste-poète qui marque ainsi, un peu plus, sa présence dans le monde littéraire comorien.

Le livre s’ouvre avec un poème intitulé « A la reconquête de la lune ». Celui-ci est signé par Halidi Allaoui et Sadani, son ami poète. « Il est le fruit d’échanges entre nous. J’écrivais, il me répondait, il écrivait, je lui répondais et on a eu ce poème que j’ai laissé en l’état », confie Halidi. « Poète de la lune égaré », découle aussi de ce jeu auquel se sont prêtés les deux complices. 

Au fil des pages le poète nous balade entre l’amour, la femme, la patrie, la nostalgie, etc.  Et toujours avec le terme lune comme fil conducteur. « Ma lune », « La belle lune malade », « Lune double », « Pauvre lune », « Poète de la lune égaré » sont certains des poèmes qui composent ce merveilleux recueil qui se lit avec délectation. « La lune ce n’est pas que les Comores. Tout ce que j’aime, je le qualifie de lune. Il y a effectivement de la nostalgie dedans », explique le poète ajoutant que cela lui « permet de parler des Comores tout en parlant d’autres choses. J’essaie d’aller au delà en utilisant l’autobiographie, en passant des messages précis ».

« L’amour donne des ailes et de l’audace », dit-on. Il s’agit là, justement des deux principales armes que demande notre poète pour partir à la « reconquête » de ses « lunes » et aussi pour dénoncer les travers et les mesquineries des hommes. Il en est ainsi de ce poème intitulé « Au nom des miens » à travers lequel le poète pleure les morts de la traversée vers Mayotte : « De droite à gauche / Envol crucial du corbeau blanc / au dessus de l’étoile lunaire usurpée / J’aperçois  les tombeaux infinis / Les tombeaux infinis sans pierre ni terre / Au nom des miens / Partis sans épaules ni toilette/ Je m’égosille/ un caillou ne bat pas / sa conscience est le néant/ Bats la dure et un criminel/ Viendra ce jour / Où j’irai déposer sur sa tombe / Une gerbe de rires époustouflants/ Où mon crachat affrontera les éloges. »

Entre son premier recueil et ce deuxième, le « poète a mûri », nous signale d’emblée son préfacier qui fut son professeur au lycée. « Dans le premier recueil il y avait ce côté de l’universalisme et pour ce deuxième, c’est comme si j’étais en voyage et là, je reviens chez moi. C’est une suite de mon premier recueil, il y a toujours cet esprit de mouvement, de voyage », explique Halidi Allaoui. On remarquera aussi que le poète a pris une certaine liberté avec la langue de Molière allant jusqu’à imaginer le « verbe femmer » qu’il joue à conjuguer au présent de l’indicatif pour rendre hommage à la gente féminine. Et cela donne quelque chose comme celui-ci : « Ma Lune est femme/ Je vois femme/ J’entends femme/ Je respire femme/ Je femme aussi / Tu femme aussi / il femme aussi… ». La liberté c’est aussi transgresser parfois certains codes…

Faïssoili Abdou

Pour le moment, vous pouvez vous procurer le recueil à la Maison des Livres de Mayotte (Mamoudzou) ou le commander dans n’importe quelle librairie en France. Vous pouvez également le commander sur le site : http://www.editions-coelacanthe.com

Publicités

Une réflexion sur “Halidi Allaoui, part à la reconquête de ses lunes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s