Les mésaventures d’un diplomate comorien à Paris

Abdallah Mohamed, Ancien Premier Conseiller à l'Ambassade des Comores à Paris

Abdallah Mohamed, Ancien Premier Conseiller à l’Ambassade des Comores à Paris

«On ne peut que s’indigner en constatant qu’on gère un pays sur la base de rumeurs. On t’accuse, on te limoge et on t’abandonne dans un pays comme  ça et on te coupe les vivres. Ça ne se fait pas. C’est indigne ». Abdallah Mohamed, premier Conseiller à l’Ambassade des Comores en France de 2008 à 2013, est aujourd’hui un homme à bout de patience. Relevé de ses fonctions en mai 2013, ce diplomate traverse depuis une situation insoutenable. « Depuis novembre 2013 on me paye un salaire indiciaire des Comores contrairement à ce qui s’est fait avec les autres. Ce n’est pas humain », lance-t-il, désabusé. Il est d’autant plus agacé lorsqu’il constate qu’un de ses collègues, Mohamed Idarousse Fakhih, qui a été limogé, deux mois après lui, « a perçu ses frais et on a continué à le payer jusqu’au mois d’avril alors qu’il a eu ses droits. On a continué à lui payer son salaire de Ministre conseiller, comme s’il était toujours en poste alors qu’il est rentré au pays trois mois après ». Et lui d’interroger : « Vous voyez cette injustice ? Pourquoi ce deux poids deux mesures ?»

L’infortune du premier Conseiller serait partie de l’affaire de la présumée tentative de coup d’Etat déjouée par les autorités comoriennes le 21 avril 2013. « Ma mère dont je suis  le fils unique est morte le 25 avril 2012 et il se trouve que je me suis rendu au pays en avril 2013 pour les cérémonies religieuses commémorant sa mort. Tout d’un coup on annonce cette tentative de coup d’Etat et à ma grande surprise, j’apprends dans la foulée par un ami que je serais cité parmi les gens impliqués », relate-t-il. Aujourd’hui, le diplomate croit dur comme fer que cette rumeur tendant à l’impliquer dans cette sale affaire est l’œuvre de certains de ses collègues du 20 rue Marbeau (siège de l’Ambassade des Comores dans  le 16è arrondissement de  Paris). Des« collègues jaloux », indique-t-il.

Abdallah Mohamed cite nommément un de ceux-ci comme étant le principal auteur de cette machination. « C’est depuis longtemps, que le bonhomme essaye de me faire des coups, mais cette fois ci, il a trouvé un bon prétexte », confie-t-il, dégoûté. Le « prétexte » Abdallah Mohamed l’explique ainsi: «Quelques mois avant cette tentative de coup d’Etat, une rumeur circulait sur l’imminence d’un remaniement du gouvernement aux Comores. A l’ambassade on en parlait comme les autres. Mon collègue a pris prétexte de ces échanges pour dire que je savais quelque chose car je parlais souvent d’un « changement » imminent de gouvernement, alors que nous parlions de remaniement », nous explique-t-il. « Dans sa mauvaise foi, il a très vite fait le lien entre moi et l’un des soit-disants présumés coupables, Mahmoud Ahmed Abdallah qui est mon beau père, pour s’imaginer que j’étais forcément au courant de tout cela », poursuit-il.

Rapidement le diplomate entreprend d’éteindre ce feu qui risque de l’emporter. Mais ça sera en vain. « J’ai appelé des autorités pour leur dire que je n’y suis pour rien dans cette affaire. Je n’ai eu aucun problème aux Comores. Je n’étais pas inquiété jusqu’à mon départ », ajoute-t-il. Alors qu’il croyait s’être fait comprendre auprès de ses interlocuteurs, le premier Conseiller apprendra son limogeage moins d’un mois après son retour à Paris. « Un arrêté du Ministre des relations extérieures en date du 25 mai 2013 est transmis à l’Ambassadeur Bourhane qui m’a appelé par la suite pour me signifier mon limogeage. Il m’a ensuite remis une copie », lance-t-il. Il est viré sans autre forme de procès. Et pourtant, « Je suis un diplomate de formation et de carrière. C’est mon domaine, je ne suis pas venu par la politique. J’ai servi ce pays depuis plus de 24 ans. J’ai fait ma carrière au ministère des affaires étrangères et à la présidence de la République en qualité de Directeur du Protocole», tient-il à souligner.

Depuis, ce 25 mai 2013, le diplomate se trouve engluer dans un tourbillon. C’est un homme accablé qui décide alors de défendre  son honneur et sa réputation. « Le 25 mai j’ai adressé un courrier au Chef de l’Etat que j’ai fait passé par le vice-président Nourdine Bourhane. J’ai expliqué au président que je n’y suis pour rien dans cette affaire. On s’est ensuite vu à Paris où je lui ai réitéré de vive voix tout ce que je lui avais déjà dit dans mon courrier. J’ai dit au président que je suis un fonctionnaire, je ne me suis jamais mêlé de politique politicienne. Je voudrais démentir toutes ces rumeurs et vous donner la confirmation que ce n’est pas mon caractère. Ce sont des gens qui veulent casser ma carrière par pure jalousie », se serait-il défendu auprès du président Ikililou. Et pour démontrer sa bonne foi, il aurait même  réclamé au chef de l’Etat un face à face avec ses « accusateurs ». Une demande que le chef de l’Etat n’avait pas refusée mais qui n’a pas eu lieu jusqu’à ce jour.

Désemparé, il adressa alors un courrier au ministère des relations extérieures pour revendiquer ses droits. « J’ai écrit au ministère, la procédure est engagée et il reste le payement de mes droits et salaires. Et cela malgré les relances. Pour le moment, je n’ai rien d’autre à faire que d’attendre », indique ce père de famille inquietUne attente qui dure depuis une année. Face à cette mésaventure, le diplomate ne se console que d’une chose. « Je garde encore mon statut de diplomate. Heureusement, le quai d’Orsay n’a pas retiré ma carte diplomatique  qui est valable jusqu’en 2016 en attendant que mon pays me donne mes droits », a-t-il soutenu.

Faissoili Abdou

Publicités

5 réflexions sur “Les mésaventures d’un diplomate comorien à Paris

  1. comme vous le savez la jalousie est pire qu un coup d etat pour cela nous savons tres bien que notre pays est en regression financiere et politique pour cela qui peut manger l autre le fait , alors c est malheureux ces genres d actes barbare mais c est le pays qui fait qu on dois faire des choses de ce genre . frere dans la vie quand on ce reveille et qu on vois le soleil on dis alhamdou lillah .mais les auteurs de ces mal veillance aurons les punitions de Dieu

    J'aime

  2. En dehors du fait d’être la fille de Abdallah Mohamed, je trouve tout simplement cela INJUSTE et CRIMINEL de licencié un homme comme l’état comorien l’a fait avec mon père …Qui plus est sur la base de simple rumeurs qui en plus de détruire un homme ont mis à mal toute une famille.
    D’aussi loin que je puisse me rappeler mon père a toujours œuvré pour le bien de son pays, suant corps et âme pour faire le faire avancer avec le peu de pouvoir qu’il avait. Je l’ai toujours connu terriblement passionné et volontaire, allant parfois jusqu’à sacrifier quelques moments avec sa propre famille pour les Comores.

    Et comment l’état comorien le remercie ? En le mettant dehors comme on le ferait avec un vulgaire animal duquel on aurait sucé la moelle jusqu’au bout ! Pitoyable, Pathétique et honteux. Mon père a trois enfants mes sœur et moi qu’il doit élever et nourrir, ce qu’il a toujours fait jusqu’à ce que vous lui en retiriez la liberté, le droit de donner un avenir à ses enfants.

    Comment peut-on nier les droits d’un homme à ce point ? J’ai maintenant une haine envers le gouvernement de l’état comorien où j’ai vu le jour.

    Je soutiens qu’après un licenciement, mon père peut et à le droit bénéficier de mesures de remboursement, l’état comorien doit respecter les dispositions de droit commun qui comprend le versement de l’indemnité de licenciement et remise des documents légaux.

    Je parle maintenant à ceux et celles qui ont participés à cette mascarade pitoyable. Pensez qu’en faisant du mal à mon père, vous n’avez pas détruit que ce dernier, vous avez entaché sa réputation, anéanti son estime de lui, et brisé avant tout cela le cœur de ses enfants, qui pleurent aujourd’hui par votre faute, parce que vous n’avez pas su contenir votre jalousie comme un homme de dieu l’aurait fait.

    Quant à l’amour que je porte à mon père il n’a été que renforcé et sera une arme que vous ne pourrez jamais affaiblir.

    Courage papa on t’aime. Tes 3 filles.

    J'aime

  3. alors c est triste car si j ai bien compris aucune poursuite n a ete lance contre lui? ca veut tout simplement dir qu auccune charge ne lui pese alors.
    voyons si personne ne dit rein cest que cest pas la peine d etre fiere de la nationnalite comorienne et on se dit qu on veut etre eduque on veut eduquer des enfants pour en fair quoi au juste ? si nous vivons comme dans la jungle? si nontre gouvernement se permet le lux de commetre des errures fatales mais helas ce n est pas ce qu on peut appeller une erreure mais c est tout juste une injustice gratuite et deliberee.
    car on parlerait d erruere si on accuse quelqu un et par la suite des accusation non fondes qu il soitl ibre apres avoir ete juge
    mais si on decide un bon jour par des rumeures quelquonque de rabaisser et demolir un grand diplomate tres respecte par beaucoup de ceux qui l ont connu par son integrite son honnetete son devouement aux travaux qu il a toujours accopli jusqu a ces jours sans accune accusation fonde a son encontre alors j aimerai quand meme tirer la sonnete d alarme mes freres et souers on ne peut se permetre de continuer dans cette voie
    dites avec moi s il vous plait que cella ne peut en auccun cas etre calsse de la sorte cet injustice qui a touche le premier conseiller aujordhui si je ne le sens pas il risque de ravager au fur et a mesur tous les diplomates qui seront en position de faibleesse parcequ ils seront jalouses par certains ou certaines personnes de mauvais foies .
    faiosn une petition dites avec moi a haute vois s il vous plait non et non a l injustice on en a a assez et aideons ceux qui sont offenses car nous somes pauvres et si DIEU NE NOUS AIDE PEUT ETRE PAS C EST PEUT ETRE parceque QU ON NE VEUT TOUT SIMPLEMNT PAS ARRETR D ETRE TRES MECANTS ET DES MAUVAIS FOIES.
    CHERS FRERES ET SOEURS ENSSMBE ON POURA LUTTER CONTRE LES .INJUSTICES GRATUITES
    JE VOUS REMERCIE D AVANCE DE VOS FOIES ET DE VOTRE AMOUR POUR NOTRE CHER BEAU PAYS

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s